Premier coup d’arrêt pour Netflix
Publié le 19/07/2019

Le leader du streaming fait face à un ralentissement de la croissance de ses nouveaux abonnés, ce que les marchés ont peu apprécié. D’autant plus que de nouveaux concurrents arrivent.


Première grosse déception pour Netflix. Alors qu’il s’attendait à recruter 5 millions de nouveaux abonnés au deuxième trimestre, ce sont finalement 2,7 millions de clients qui ont souscrit à un forfait. Autre mauvaise nouvelle, la base d’abonnés baisse de 126.000 aux Etats-Unis, une première depuis que le service existe. Au global, Netflix a néanmoins passé le cap des 150 millions de clients (151,56 précisément).

A 4,92 milliards de dollars, le chiffre d'affaires est quant à lui également inférieur aux attentes des marchés (4,93 milliards) tandis que le bénéfice net perd 29% à 271 millions de dollars plombé par les investissements.

Une contre-performance sévèrement sanctionnée par Wall Street puisque l’action Netflix perdait plus de 10% ce jeudi à l'ouverture (voir vidéo ci-dessous).

Pour justifier ce coup d’arrêt, Netflix met en avant une appétence moyenne pour les nouveaux contenus proposés et un début d’année commercialement exceptionnel avec le recrutement de 9,6 millions de nouveaux clients. Le géant concède également que la hausse des prix appliquée dans certains pays a également joué (voir vidéo en bas d’article).
Un gâteau qui ne cesse de grossir

Tendance conjoncturelle ? Netflix croit en sa bonne étoile et mise comme d’habitude sur ses nouvelles productions et ses grandes licences (Stranger Things…) pour rebondir au troisième trimestre.

Pour autant, certains observateurs estiment que Netflix a mangé son pain blanc. Des poids lourds arrivent en effet sur le marché : Disney, Apple, Warner (HBO), NBC… tandis que les autres acteurs comme Amazon Prime Video montent en puissance.

"La route va être difficile pour Netflix avec l'arrivée de nouveaux concurrents et le retrait de contenus populaires, mais l'ajout de contenus solides au troisième trimestre devrait permettre de récupérer certains abonnés", estime l'analyste Eric Haggstrom du cabinet eMarketer.
Lancement en Inde

Pour Netflix, une seule issue en effet : poursuivre ses massifs investissements dans la production de contenus. Selon certains analystes, le groupe aurait dépensé autour de 12 milliards de dollars en séries et films en 2018.

Tout en continuant son expansion internationale. Pour capter le très vaste marché indien, Netflix va lancer une offre réservée aux appareils mobiles à moins de 4 dollars par mois.

Dans le même temps, le gâteau du streaming ne cesse de grandir. Cette année, les consommateurs américains vont dépenser 26 milliards de dollars en abonnements (vidéo et musique) contre 5,2 milliards en 2015, estime la Consumer Technology Association.

La vidéo attire la plus de dépenses, elles se hisseront cette année à 17 milliards de dollars contre 5 milliards en 2015. La croissance est exponentielle.

Source : BFM